La greffe d'organes est un acte médical de la dernière chance. Elle est envisagée quand l'état du malade se dégrade et que seul le remplacement du ou des organes défaillants par un organe sain peut permettre son amélioration. Dans plus de 90% des cas, le greffon provient d'un donneur décédé. Un seul donneur permet souvent de greffer plusieurs malades.

 

Le Médipôle Hôpital Privé est l'un des deux seuls établissements privés habilité pour le prélèvement d'organes en France. Cette activité est gérée par la Coordination hospitalière du prélèvement (la CHOP), en lien avec l'Agence de biomédecine.

Quelques chiffres

 

+ de 90% des greffons viennent de donneurs décédés

1 seul donneur permet souvent de greffer plusieurs malades

La technique de greffe est de mieux en mieux maîtrisée

+ de 6000 greffes d'organes par an

+ de 57 000 personnes vivent grâce à un organe greffé

 

Que dit la loi ?

 

Principe du "consentement présumé"

En France, la loi indique que nous sommes tous donneurs d'organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus de donner.

    La gratuité

Le don d'organes et de tissus est un acte de générosité et de solidarité entièrement gratuit. La loi interdit toute rémunération en contrepartie de ce don.

    L'anonymat

Le nom du donneur ne peut être communiqué au receveur, et réciproquement. La famille du donneur peut cependant être informée des organes et tissus prélevés ainsi que du résultat des greffes, si elle le demande, sans pour autant connaître l'identité des receveurs.

 

• Si je ne souhaite pas donner que dois-je faire ?

Le principal moyen pour vous opposer au prélèvement de vos organes et tissus après la mort est de vous inscrire sur le Registre national des refus géré par l'Agence de la biomédecine.

Vous pouvez également faire valoir votre refus par écrit et confier ce document daté et signé à un proche.

• Que se passe-t-il le défunt n'a pas fait connaître son opposition de son vivant ?

Il ne revient pas aux proches de prendre la décision de s'opposer au don d'organes et de tissus à la place du défunt. Les proches sont donc dans une situation difficile si le défunt n'a pas fait précisément connaître son opposition. Le plus simple est donc de s'inscrire sur le registre national des refus pour s'assurer que son opposition sera respectée et soulager ainsi les proches dans un moment de deuil brutal.

Les dons

 

Il est également possible qu'une personne vivante soit volontaire pour faire don d'un organe, le rein principalement. En France, le don du vivant est strictement encadré par la loi bioéthique, révisée en juillet 2011.

• Quels organes et tissus greffe-t-on ?

Les organes : le rein est l'organe le plus couramment greffé. Suivent le foie, le cœur, les poumons, le pancréas et des parties de l'intestin.

Les tissus : les médecins peuvent greffer la cornée (fine membrane à la surface de l’œil), la peau, les artères, les veines, les os, les valves cardiaques...

Plus d'informations sur https://www.dondorganes.fr/

Les praticiens de Don et prélèvement d'organes et tissus

Pour toute demande d’informations ou pour prendre rendez-vous,

merci de contacter le Médipôle Lyon-Villeurbanne au 04 87 65 00 00.

Cette spécialité est L’UNE DES ACTIVITÉS PRINCIPALES DE RAMSAY SANtÉ

 

Après son OPA réussie sur le groupe Capio en 2018, Ramsay Santé est devenu l’un des leaders européens de la prise en charge globale du patient. Présent dans 6 pays, le groupe soigne plus de 7 millions de patients par an dans ses 343 établissements. La qualité et la sécurité des soins est la priorité du groupe, qui est aujourd’hui l’une des références en matière de médecine moderne, tout particulièrement en matière de chirurgie ambulatoire et de récupération rapide après chirurgie.