Accès aux soins pour tous

Le Médipôle Lyon-Villeurbanne accueille toutes les personnes sans distinction et quelles que soient les conditions de couverture sociale. La continuité des soins est assurée 24 heures sur 24. Dans les unités de soins, vous êtes pris(e) en charge grâce à la collaboration quotidienne entre les praticiens des différentes spécialités et les équipes soignantes. Les médecins, les cadres de soins et le personnel sont à votre écoute et peuvent répondre à vos demandes. Vous et vos proches pouvez solliciter un entretien particulier avec votre médecin.

Respect de l’intimité et de la dignité

Le respect de votre intimité et de votre dignité veillera à être préservé lors des actes effectués durant votre séjour (soins, toilettes, consultations…). Il est demandé aux visiteurs de quitter la chambre lors de vos soins. Pour les chambres doubles, votre voisin pourra également être prié de sortir si son état de santé le permet. Dans le cas contraire, un paravent pourra être utilisé. Enfin, dans le cadre de la mission d’enseignement auprès des stagiaires que remplit l’établissement, des étudiants pourront participer à votre prise en charge en observant les soins réalisés. Ils sont soumis aux mêmes règles que l’ensemble du personnel en matière de respect de l’intimité et de la dignité des patients.

Respect du secret médical

L’établissement est tenu de garantir le secret des informations médicales et sociales qui vous concernent. Cette obligation de secret s’applique à tous les professionnels de l’établissement.

Confidentialité et anonymat

Si vous souhaitez que votre présence ne soit pas divulguée aux personnes extérieures, signalez-le lors de votre admission ainsi qu’au responsable de votre service d’hospitalisation.

Par ailleurs, certaines situations prévues par la loi (par exemple : l’accouchement sous X) entraînent la mise en place d’une procédure d’anonymat ; dans ce cas, votre identité réelle ne sera connue par aucun professionnel pendant toute la durée de votre séjour.

Recherche du consentement et respect de la volonté

Votre volonté ou celle de votre représentant est respectée. Votre consentement est requis pour l’ensemble des soins dont vous allez bénéficier. En outre, certaines situations particulières nécessitent un consentement formalisé, daté et signé par le patient ou son représentant (anesthésie, intervention chirurgicale etc.).

Cas de l’hospitalisation d’un mineur ou d’un majeur protégé

La présence du père, de la mère ou du tuteur est indispensable lors de l’entrée et de la sortie d’un mineur ou d’un majeur protégé. Dans le cadre d’une chirurgie, la présence continue d’un adulte est demandée pour l’hospitalisation d’un enfant de moins de 6 ans. De plus, une autorisation d’opérer et de pratiquer une anesthésie doit être signée par les deux parents ou le tuteur légal du mineur ou du majeur protégé.

Dans le cas de l’interruption volontaire de grossesse chez une patiente mineure, si la patiente souhaite garder le secret vis-à-vis de ses parents ou si ce consentement n’est pas obtenu (refus des parents de donner leur consentement ou impossibilité de contacter l’un d’entre eux), l’IVG ainsi que les actes médicaux, notamment l’anesthésie et les soins qui leur sont liés, sont pratiqués à la seule demande de la patiente. Dans ces situations, la patiente mineure doit se faire accompagner dans sa démarche par une personne majeure de son choix.

Désignation de la personne de confiance

En application de la loi du 4 mars 2002, vous avez la possibilité de désigner une personne de votre entourage comme personne de confiance. Celle-ci peut être consultée dans le cas où vous ne seriez pas en mesure d’exprimer votre volonté ou de recevoir l’information nécessaire à cette fin. Elle peut également, si vous le souhaitez, assister aux entretiens médicaux pour vous aider dans vos décisions. La désignation se fait par écrit en remplissant la fiche mise à votre disposition dans votre pochette d’hospitalisation. Vous pouvez également retrouver ce document ici. Ce document est révocable à tout instant et doit être signé par la personne désignée.

Recueil des directives anticipées

Toute personne majeure peut rédiger des directives anticipées (article L1111-11 du Code de la Santé Publique). Il s’agit d’une déclaration écrite qui précise les souhaits du patient quant à sa fin de vie, dans l’hypothèse où il ne serait pas capable d’exprimer sa volonté. Elles sont prises en considération pour toutes décisions concernant l’arrêt ou la limitation d’un traitement ou le maintien artificiel de la vie. Elles sont valables pour une durée illimitée, révocables et modifiables à chaque instant.

Retrouvez aussi au Médipôle Lyon Villeurbanne :

La maison des usagers

Lieu public et gratuit situé au rez-de-chaussée de l’établissement, la maison des usagers est un lieu d’accueil et de ressources ouvert à tous. Vous pourrez y trouver des informations sur les droits des patients, la santé et la prévention.

Des permanences sont organisées régulièrement par des associations de patients.

 

 La maison multiconfessionnelle

Les ministres des cultes des différentes confessions peuvent vous rendre visite si vous en exprimez le désir. Dans ce cas, adressez-vous au responsable de service. La maison multiconfessionnelle, située au rez-de-chaussée de l’établissement, est mise à disposition des différents cultes.

Rappel : en aucun cas l’expression des convictions religieuses ne peut porter atteinte à la qualité des soins, aux règles d’hygiène, à la tranquillité des autres patients et au fonctionnement régulier des services.