Posté le

Le service d’imageries médicales Imapôle et le laboratoire d’analyses Eurofins

coopèrent étroitement avec les professionnels du Médipôle Lyon-Villeurbanne pour faire face à l’épidémie de Covid-19.

 

Service d’imagerie médicale – Imapôle Lyon-Villeurbanne

 

Samir Lounis, est Directeur exécutif d’Imapôle Lyon-Villeurbanne, il nous explique comment son service d’Imagerie Médicale s’est adapté à la crise du coronavirus.  

“Nous avons très vite compris la gravité de la situation sanitaire ainsi que l’intérêt de l’imagerie médicale, et plus particulièrement les images issues du Scanner thoracique. Cette exploration radiologique, très significative dans les cas de patients atteints de COVID, pouvait être très utile dans la lutte contre l’épidémie. Nous avons pris la décision d’arrêter totalement notre activité externe (rendez-vous extérieurs) pour concentrer toutes nos équipes médicales et paramédicales ainsi que l’ensemble de nos équipements (3 Scanners dans ce contexte) à la lutte contre le Covid19. Nous avons créé 2 circuits distincts dans le service pour éviter toute contamination et alloué 2 Scanners à l’exploration des patients suspects de Covid19. Le 3eme Scanner étant réservé pour les patients non Covid. Nous avons doublé les équipes de Manipulateurs en Radiologie de jour comme de nuit et ce 7j/7. 

 

Des formation rapides sur le bio nettoyage spécifique des salles d’examen ainsi que sur le port des différents moyens de protection nous ont permis de faire face à cet ennemi invisible. Les patients qui entrent dans la filière COVID passent un scanner sans injection d’emblée. Cela permet au Radiologue de communiquer immédiatement à l’urgentiste des résultats du scanner, extrêmement sensible. La disponibilité des machines et des équipes nous a permis de proposer un temps de prise en charge inférieur à 5 min. 

 

Depuis début mars, nous avons réalisé plus de 1000 Scanners de dépistage du Covid 19 avec près de 70% de positifs. Nous travaillons également, avec un consortium international (www.icovid.ai), au développement d’une Intelligence Artificielle capable de détecter et quantifier le Coronavirus sur les Scanners pour aider au triage et à l’orientation des patients. Le combat continue nous restons mobilisés à 100%.

Je profite de l’occasion pour rendre hommage à l’équipe de Manipulateurs en Radiologie Médicale qui sont en 1ere ligne, leur courage et leur investissement sont un exemple pour nous tous.”

 

     

 

Laboratoire d’analyses médicales – Eurofins CBM69

 

Hervé Lelièvre est Président de CBM69, il détaille comment le laboratoire Eurofins CBM69 s’est organisé dès les premiers signes de l’épidémie.

“Le 13 mars 2020, le laboratoire rendait sa première série de résultats pour des patients covid du Medipole Lyon Villeurbanne.

 

La technique ayant une durée de réalisation de 5 heures, le laboratoire a consolidé et optimisé le nombre de séries journalières afin d’assurer un délai de rendu minimal des résultats des patients (capacité de 350 tests/jours 7j/7). Ainsi, le délai moyen de rendu des patients hospitalisés depuis le début de l’épidémie est de moins de 10 heures. Nous avons mis en place des aménagements spécifiques afin de respecter la sécurité des patients et de nos personnels (protections pour la réalisation technique, travail sous poste de sécurité microbiologique).

 

Depuis le 17 mars 2020, le laboratoire a également mis en place une filière de prélèvement ambulatoire afin de pouvoir diagnostiquer les professionnels de santé présentant des signes d’infection ainsi que des patients externes.

 

A ce jour, malgré les difficultés d’approvisionnement, le laboratoire a réussi à rendre quotidiennement les résultats des patients et a déjà réalisé plus de 3500 tests dont presque 30% sont positifs. 700 tests ont été réalisés pour des patients du Médipôle Lyon Villeurbanne.

Je remercie les équipes techniques du laboratoire, l’encadrement (biologiste), la technique (production, qualité) et le personnel de secrétariat, d’accueil et d’enregistrement, pour leur implication au quotidien.”

 

Le Médipôle Lyon-Villeurbanne remercie également les brancardiers pour leur travail.